Le père et le fils qui passaient leur bac

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Bac: Le père et le fils qui passaient leur bac cette

année, l’ont décroché!

EDUCATION Grégory Tulowa, 16 ans, et son père Jean, 41 ans, ont fait un doublé gagnant ce mardi…

« C’est un double sentiment de joie », confie à 20 minutes, Grégory Tulowa. Le jeune homme de 16 ans a appris ce mardi qu’il avait décroché son bac L avec mention très bien(16/20 de moyenne) et que son père, qui passait cette année un bac pro commerce, l’avait aussi obtenu, mais sans mention.

20 minutes avait été le premier média à relayer cette épopée familiale en juin dernier. Car ce tandem insolite de candidats qui vit à Lyon (Rhône) nous avait touchés. « Si mon père échouait au bac, cela gâcherait mon plaisir. Je suis tellement admiratif de sa démarche de reprise d’études », avait alors déclaré Grégory. Il n’aura donc pas eu à vivre cette déception. Jean, qui n’était pas très confiant, a finalement eu des bonnes notes aux épreuves de maths et d’anglais. « Mais il a stressé jusqu’au jour des résultats », confie son fils. Une victoire personnelle pour ce papa d’origine mauricienne qui a arrêté l’école à l’âge de 12 ans.

Une belle fête de famille après les résultats

De son côté, Gregory, qui espérait la mention bien, a finalement encore mieux réussi que prévu avec un 18 en anglais, 19 en allemand, 20 en russe. « Je ne savais pas trop à quoi à m’attendre en philosophie et en histoire-géographie, car les notes sont aléatoires, mais j’ai eu 11 et 15 ! », se réjouit-il. « J’étais d’autant plus ravi en découvrant mon nom sur la liste des reçus mardi que j’étais accompagné de mon père, qui venait d’obtenir ses résultats sur Internet », poursuit-il. Sa mère, Sylvie qui avait tant soutenu ses hommes pendant les épreuves, a été la première au courant. « Elle a exulté et était super fière de nous ».

Gegory et Jean Tulowa le jour des résultats du bac, 05/07/16Gegory et Jean Tulowa le jour des résultats du bac, 05/07/16 - Capture d’écran France 3

Delphine Bancaud

« C’est un double sentiment de joie », confie à 20 minutes, Grégory Tulowa. Le jeune homme de 16 ans a appris ce mardi qu’il avait décroché son bac L avec mention très bien(16/20 de moyenne) et que son père, qui passait cette année un bac pro commerce, l’avait aussi obtenu, mais sans mention.

20 minutes avait été le premier média à relayer cette épopée familiale en juin dernier. Car ce tandem insolite de candidats qui vit à Lyon (Rhône) nous avait touchés. « Si mon père échouait au bac, cela gâcherait mon plaisir. Je suis tellement admiratif de sa démarche de reprise d’études », avait alors déclaré Grégory. Il n’aura donc pas eu à vivre cette déception. Jean, qui n’était pas très confiant, a finalement eu des bonnes notes aux épreuves de maths et d’anglais. « Mais il a stressé jusqu’au jour des résultats », confie son fils. Une victoire personnelle pour ce papa d’origine mauricienne qui a arrêté l’école à l’âge de 12 ans.

Une belle fête de famille après les résultats

De son côté, Gregory, qui espérait la mention bien, a finalement encore mieux réussi que prévu avec un 18 en anglais, 19 en allemand, 20 en russe. « Je ne savais pas trop à quoi à m’attendre en philosophie et en histoire-géographie, car les notes sont aléatoires, mais j’ai eu 11 et 15 ! », se réjouit-il. « J’étais d’autant plus ravi en découvrant mon nom sur la liste des reçus mardi que j’étais accompagné de mon père, qui venait d’obtenir ses résultats sur Internet », poursuit-il. Sa mère, Sylvie qui avait tant soutenu ses hommes pendant les épreuves, a été la première au courant. « Elle a exulté et était super fière de nous ».
Bacheliers : père et fils !

Pour fêter ce moment de liesse familiale, tous les trois, accompagnés des deux grands-mères de Grégory, se sont offert un bon dîner au restaurant ce mardi. « C’était une fête de famille géniale, je m’en souviendrai toujours », déclare Grégory. Dans quelques semaines, les Tulowa partiront se reposer en Espagne. « Ce sera la détente totale après toutes ces bonnes nouvelles », prévoit Grégory. Une pause d’autant plus indispensable qu’à la rentrée, le jeune homme démarrera une classe prépa au sein du prestigieux Le lycée du Parc de Lyon. « Mes notes du bac vont m’être utiles pour commencer sur de bonnes bases là-bas », explique le jeune homme. Pour Jean, le bac signe aussi un nouveau départ. Car il compte monter son entreprise dans l’événementiel. Encore des nouveaux défis pour le père et le fils.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »